Autres contraceptifs

Il existe d'autres contraceptifs moins utilisés en France. Nous allons aborder les quelques règles simples afin de bien les utiliser.

La cape cervicale et le diaphragme

Ces 2 méthodes de contraception sont des méthodes barrières. Elles vont empêcher le passage des spermatozoïdes dans l'utérus.

La cape cervicale :

La cape cervicale est une cupule en silicone qui se place sur le col de l’utérus à l’image d’un « dé à coudre sur un doigt ». La cape cervicale possède une anse pour faciliter le retrait. Elle est disponible en trois tailles en fonction de la parité de la femme.

cape cervicale

Le diaphragme :

Le diaphragme est un dôme en silicone qui se place devant l’orifice cervical. Il recouvre ainsi le cul de sac vaginal et le col de l’utérus. Il existe plusieurs tailles (de 60 à 90 mm) permettant de s’adapter à l’anatomie de chaque femme. Un nouveau modèle à taille unique a été développé récemment. Il a une forme anatomique et ergonomique permettant de s’adapter à la majorité des femmes.

diaphragme

Conseils d'utilisation :

Afin de garantir l'efficacité de ces méthodes barrières, il faut respecter quelques règles:
→ Ils nécessitent l'utilisation d'un spermicide.
→ Ils doivent être posés avant le rapport sexuel.
→ Après le rapport, il faut les garder au moins 8h en place, mais pas plus de 24 h.
→ Lavage à l’eau et au savon.
→ Conservation dans la boîte pendant deux ans..
→ Ils nécessitent une prescription médicale.

Les spermicides

Les agents spermicides ont pour objectif de tuer les spermatozoïdes. Ils sont disponibles sous plusieurs formes (ovules, mini-ovules, capsules vaginales, crèmes (tube ou unidose)). Pour garantir leur efficacité, il faut respecter quelques règles:
→ Ils doivent être appliqués avant chaque rapport sexuel.
→ Ovules et mini-ovules : 5 min avant. Efficacité : 4 h.
→ Capsules : 10 min avant. Efficacité : 4 heures.
→ Crème : efficace dès application et pendant 10 h.
→ Pas de savon anionique.
→ Une toilette externe et seulement à l’eau pure ou avec savon non anionique est possible.
→ Les médicaments par voie vaginale (antimycosique par exemple) sont susceptibles d’altérer le spermicide.

Le moniteur de contraception

Le moniteur de contraception est un appareil qui a pour objectif de différencier les périodes infertiles et les périodes à risque de grossesse. Cette différenciation s’effectue grâce à la surveillance des premières urines du matin. L’appareil détecte les variations de l’estrone-3-glucuronide (E3G) (métabolite de l’estrogène), ainsi que du taux de l’hormone lutéinisante (LH). Il détermine ainsi le début et la fin de la phase de fertilité potentielle chez la femme. Le moniteur y ajoute la durée de vie des spermatozoïdes et affiche la période fertile. La femme devra donc s’abstenir de tout rapport sexuel pendant la période de fertilité affichée par l’appareil.