Les stérilets

Le stérilet, également appelé dispositif intra-utérin, se place dans l’utérus. Le stérilet provoque dans l’endomètre une réaction inflammatoire stérile, entraînant la libération de nombreux médiateurs. Ceux-ci vont agir sur la glaire cervicale, altérant ainsi la mobilité et la capacitation des spermatozoïdes. On considère le DIU comme un dispositif bio-actif qui est toxique pour les spermatozoïdes, et va ainsi les empêcher de parvenir aux trompes de Fallope. Par ailleurs, au niveau de l’utérus, les modifications des cellules de l’endomètre empêchent l’implantation. Les dispositifs intra-utérins sont soumis à prescription et doivent être posés par un médecin. Le DIU sera posé en début de cycle, pendant les règles, pour 2 raisons principales : le col est ouvert, ce qui facilite l’insertion et on est sûr que la femme n’est pas enceinte. Il existe deux grands types de dispositifs intra-utérins : les stérilets au cuivre et les stérilets progestatifs.

Le stérilet au cuivre

Les stérilets au cuivre ont une forme de T avec deux bras flexibles. Le fil de cuivre d'une surface de 380 mm 2 s’enroule autour de l’axe vertical. Le cuivre étant toxique pour les gamètes (ovule et spermatozoïdes), le DIU au cuivre aura en plus de l’action inflammatoire au niveau de l’endomètre, une action plus précoce en inhibant la fertilisation. Un fil de nylon est relié à la base afin de permettre le retrait du dispositif. Il existe deux tailles pour beaucoup de modèles : une taille short pour les femmes nullipares qui ont un petit utérus et une taille standard pour les femmes primipares ou multipares qui ont un utérus plus grand. Les dispositifs intra-utérins ont une efficacité de 5 ans ou 10 ans suivant les modèles. Le DIU au cuivre est également utilisé en contraception d’urgence.

Le stérilet progestatif

Il existe 2 stérilets de ce type en France :
→ Mirena® efficace pendant 5 ans
→ Jaydess® efficace pendant 3 ans (un peu plus petit)
Ces stérilets contiennent du lévonorgestrel dans un réservoir situé dans le corps du DIU. Ce lévonorgestrel sera libéré par la membrane du réservoir. Mirena® délivre en moyenne 14 µg/jour et Jaydess® 6 µg/jour. Ces stérilet combinent différentes actions contraceptives. Le dispositif, par sa présence dans l’utérus entraîne une réaction inflammatoire stérile. Par ailleurs, le lévonorgestrel libéré de façon locale au niveau de l’utérus va inhiber la croissance de l’endomètre. D’autres mécanismes peuvent être mis en jeu : une toxicité spermatique, un épaississement du mucus cervical voire une inhibition de l’ovulation chez certaines femmes. Ces 2 stérilets ont une efficacité contraceptive très importante. D'après la revue Prescrire (novembre 2014), le stérilet Jaydess® serait peut-être moins efficace que le stérilet Mirena®.

Conseils d'utilisation

Profil de saignement :

→ Stérilet au cuivre : l’apparition de ménométrorragies est possible. Il peut s’agir d’une augmentation du volume des menstruations, de leur durée voire même des saignements intermenstruels.
→ Stérilet progestatif : il faut prévenir la patiente que lors des premiers cycles, des spottings peuvent survenir, puis elle va tendre vers une oligomenorrhée voire une aménorrhée.

Je n'ai pas eu d'enfants, puis-je me faire poser un stérilet ?

Oui, il est possible de vous faire poser un stérilet. Vous êtes ce que l'on appelle une nullipare. Dans ce cas, il sera plus petit (de taille short) pour s'adapter à la taille de votre utérus.

Risque d'infections pelviennes :

Le risque d'infections pelviennes est lié aux IST. Une infection par Chlamydia trachomatis ou par Neisseria gonorrhoeae peut engendrer une stérilité tubaire. La prévalence de ces bactéries est plus importante chez les jeunes femmes de moins de 25 ans. Par ailleurs, les relations avec de multiples partenaires exposent à un plus grand risque de transmission d’IST. Si votre médecin vous a posé un stérilet, il a jugé que le risque était faible au regard de votre âge et de votre vie sexuelle.
En cas de douleurs pelviennes, de métrorragies ou de leucorrhée, il faut consulter un médecin.

Comment savoir si mon stérilet est toujours en place ?

Une fois posé, vous pouvez vérifier la présence du stérilet grâce aux fils émanant du col de l’utérus. Ceux-ci sont coupés courts, donc le partenaire ne doit pas les ressentir lors des rapports sexuels.

Puis-je prendre un anti-inflammatoire (ibuprofène) alors que j'ai un stérilet ?

Oui, il est tout à fait possible de prendre un anti-inflammatoire sous stérilet. Les anti-inflammatoires ne réduisent pas l’efficacité des stérilets.